ASSOCIATION FENVAC - 81 Avenue de Villiers - 75017 PARIS - Tél. 01 40 04 96 87 - Mail : federation@fenvac.org
Sélectionnez la langue :
Fédération nationale des Victimes d'Attentats et d'Accidents ColLectifs
Soutien et défense de victimes
par des victimes depuis 1994.

Accidents Collectifs Suivis par la FENVAC

Puisseguin

Accident de car

23/10/2015

Date : 23 octobre 2015
Lieu : Puisseguin (Gironde)
Victimes  : 43 morts et 8 blessés


JPEG - 352.3 ko

Un autocar a percuté un camion qui s’est déporté sur la gauche dans un virage d’une route départementale de la commune de Puisseguin, située au nord de Bordeaux. Bien que moyennement violent, le choc a provoqué l’embrasement rapide des deux véhicules.

Un autocar quitte le village de Petit-Palais (Gironde) avec à son bord 47 personnes âgées plus leur accompagnatrice âgée de 28 ans et le conducteur, un Libournais d’une trentaine d’années, pour une journée d’excursion à Arzacq-Arraziguet dans le Béarn (Pyrénées-Atlantiques).

Un camion grumier semi-remorque d’une petite société familiale de transport de l’Orne(Basse-Normandie) revient d’une livraison de bois. Il est conduit par un chauffeur de 31 ans, accompagné de son fils âgé de trois ans, originaires de Saint-Germain-de-Clairefeuille (Orne).

À sept kilomètres de son lieu de départ, l’autocar entre en collision avec le camion dans un virage à gauche de la route départementale 17 (entre Puisseguin et Saint-Genès-de-Castillon). Les deux véhicules prennent feu.

Sous le choc, une tige métallique d’un peu plus d’un mètre qui se trouvait dans l’habitacle du camion aurait, du fait de la collision, traversé l’arrière de la cabine et perforé le réservoir additionnel. Le gazole qui était sous pression dans le réservoir a été projeté sous forme d’un « nébulisat » sur le pare-brise de l’autocar, partiellement effondré sous le choc, et a pu donc gagner l’intérieur du car. Contrairement au gazole liquide, les fines gouttelettes de ce nébulisat s’enflamment facilement au contact d’un point chaud (qui reste à déterminer), ce qui aurait provoqué l’incendie et sa propagation très rapide à l’intérieur de l’autocar.