ASSOCIATION FENVAC - 6 rue du Colonel Moll - 75017 PARIS - Tél. 01 40 04 96 87 - Mail : federation@fenvac.org
Sélectionnez la langue :
Fédération nationale des Victimes d'Attentats et d'Accidents ColLectifs
Soutien et défense de victimes
par des victimes depuis 1994.

Actions FENVAC

ATTENTATS DU 13 NOVEMBRE 2015 I HOMMAGE AUX VICTIMES DES ATTENTATS LES PLUS MEURTRIERS COMMIS EN FRANCE PRIVEES DE COMMEMORATION

13/11/2020

Version imprimable de cet article Version imprimable

C’était également un vendredi 13 novembre. Il y a 5 ans, plusieurs attaques simultanées étaient perpétrées à Saint-Denis et à Paris.
Chacun se souvient où il était, ce qu’il faisait lorsqu’il a appris que des civils, en train de profiter d’une soirée de novembre clémente, étaient pris pour cible aux abords du stade de France, sur des terrasses des 10ème et 11ème arrondissements ou au cœur du Bataclan.

Très rapidement revendiquées par Daech, le bilan officiel de ces attaques s’élève à 131 morts et 413 blessés. Il s’agit des attentats les plus meurtriers perpétrés en France depuis la Seconde Guerre mondiale.

En ce vendredi 13 novembre, nous rendons hommage aux 131 vies fauchées par le terrorisme islamiste. Nous adressons nos pensées aux familles de ces victimes ainsi qu’aux survivants condamnés à affronter un traumatisme profond. Cette année, ils seront privés de la possibilité de se réunir pour commémorer ensemble les attentats qui ont bouleversé toute leur existence en raison du contexte épidémique. Une privation qui sonne comme une double peine dans un parcours de reconstruction complexe dans lequel le recueillement et la communion apportent pourtant un peu d’apaisement.

Philippe DUPERRON, Président de l’association 13onze15 et membre actif de la FENVAC, était l’un des seuls autorisés à prendre part à l’hommage rendu par le Premier ministre, Jean CASTEX, et la Maire de Paris, Anne HIDALGO, devant les stèles apposées devant chaque lieu visé par les terroristes. Il déplore un tel contexte en ce jour qui devrait être consacré au souvenir, à l’hommage, avec la tenue d’une cérémonie qui permet de faire vivre la mémoire des disparus.

La prochaine étape pour les victimes et les familles sera celle du procès. Il devrait finalement se tenir en septembre 2021 après avoir été décalé du fait de la crise sanitaire. Parfois attendu, parfois redouté, ce temps judiciaire devrait durer 5 mois et verra comparaitre vingt suspects dont Salah Abdeslam, seul terroriste du commando encore en vie aujourd’hui.

Une salle est actuellement en cours de construction au Palais de justice de l’Ile de la Cité au regard de l’ampleur de ce procès qui n’a encore jamais eu d’égal en France. Cette organisation devrait permettre également l’accueil de plus de 1750 parties civiles.

Nous n’oublierons jamais.