ASSOCIATION FENVAC - 6 rue du Colonel Moll - 75017 PARIS - Tél. 01 40 04 96 87 - Mail : federation@fenvac.org
Sélectionnez la langue :
Fédération nationale des Victimes d'Attentats et d'Accidents ColLectifs
Soutien et défense de victimes
par des victimes depuis 1994.

Revue de presse

CRASH D’UN VOL DE SRIWIJAYA AIR LE 9 JANVIER 2021 I UNE BOITE NOIRE RETROUVÉE

29/01/2021

Version imprimable de cet article Version imprimable

Le samedi 9 janvier 2021 à 14h36, un Boeing 737-500 de la compagnie aérienne Sriwijaya Air (compagnie indonésienne) décollait de Jakarta. Il devait assurer la liaison avec Pontaniak, autre ville d’Indonésie, avec à son bord 62 personnes, toutes de nationalité indonésienne.

Après seulement 4 minutes de vol, alors que l’appareil était censé être en phase ascendante vers son altitude de croisière, les contrôleurs aériens ont perdu le contact avec l’équipage. Selon les données du site internet spécialisé flightradar24, l’avion a perdu plus de 10 000 pieds en moins d’une minute alors qu’il survolait la mer de Java. Il s’est ensuite abimé en mer. Des équipes de secours ont été très vite dépêchées sur place mais aucun survivant n’a été retrouvé.

Des enquêteurs du Komite Nasional Keselamatan Transportasi (KNKT) - équivalent indonésien du Bureau d’Enquêtes et d’Analyses (BEA) - ainsi que la marine nationale se sont rendus sur place pour tenter de retrouver des corps, des débris ou les boites noires, éléments capitaux pour les investigations. Des professionnels du National Transportation Safety Board (NTSB) se sont également rendus en Indonésie pour recueillir des éléments afin d’épauler le KNKT.

A ce jour, seule l’une des deux boites noires enregistrant les paramètres de vol (la FDR, de l’anglais « flight data recorder ») a été retrouvée. Cette trouvaille pourrait grandement aider à élucider cette catastrophe, même si l’autre boite noire non encore retrouvée, enregistrant elle tous les bruits à l’intérieur du cockpit, y compris les conversations entres les pilotes (la CVR, de l’anglais « cockpit voice recorder »), pourrait s’avérer encore plus précieuse pour l’enquête.

La chute vertigineuse de l’avion seulement quelques minutes après son décollage interroge sur les causes de l’accident. Des spécialistes de l’aviation estiment, au vu des premiers éléments de l’enquête donnés par les autorités locales, que les intempéries - des pluies torrentielles avaient retardé le décollage -, des erreurs de pilotage ou encore un problème technique pourraient être à la cause du drame. La piste se porte aussi sur l’état de l’avion, le Boeing 737-500 accidenté étant vieux de 26 ans, et ce modèle n’étant plus produit depuis 1999.

La compagnie Sriwijaya Air, créée en 2003, n’avait jamais connu de crash auparavant, même si elle figurait sur la liste noire des compagnies aériennes interdites sur le territoire européen établie par la commission européenne en 2016. L’avionneur Boeing a également essuyé ces derniers temps de vives critiques et interrogations sur la sécurité et la fiabilité technique de ses appareils suite aux crashs de 2 Boeing 737 MAX en octobre 2018 et mars 2019, le premier ayant touché une compagnie aérienne indonésienne, Lion Air.

Toutes nos pensées vont aux victimes et familles de victimes dans cette terrible épreuve.

Crédits photo : air-journal.fr