ASSOCIATION FENVAC - 6 rue du Colonel Moll - 75017 PARIS - Tél. 01 40 04 96 87 - Mail : federation@fenvac.org
Sélectionnez la langue :
Fédération nationale des Victimes d'Attentats et d'Accidents ColLectifs
Soutien et défense de victimes
par des victimes depuis 1994.

Revue de presse

Indonésie : crash d’un Boeing 737 disparu après son décollage, des débris retrouvés en mer

10/01/2021

Version imprimable de cet article Version imprimable

Une équipe de plongeurs a commencé à trouver des débris de l’appareil de la compagnie à bas coût Sriwijawa Air, qui survolait la mer de Java quand le contact a été perdu samedi. 62 personnes, dont 10 enfants, se trouvaient à bord.

Le Parisien. Par C.M. avec AFP, le 9 janvier 2021.
https://www.leparisien.fr/faits-divers/indonesie-un-boeing-737-disparait-des-radars-quelques-minutes-apres-son-decollage-09-01-2021-8418119.php

Un signal provenant du Boeing qui s’est abîmé samedi en mer au large de la capitale indonésienne Jakarta avec 62 personnes à bord a été détecté, a indiqué ce dimanche un responsable de l’armée.

Un navire de la marine « a détecté un signal de l’appareil […] et une équipe de plongeurs a commencé à descendre et a trouvé des morceaux de l’appareil comme des débris et des pièces portant des numéros d’identification et autres », a indiqué Hadi Tjahjanto, le commandant des forces armées indonésiennes, cité dans un communiqué du ministère des Transports. Le ministère n’a pas précisé si le signal provenait de la boîte noire de l’appareil.

Des débris et des morceaux de corps ont été retrouvés sur la zone où a disparu, a indiqué le porte-parole de la police Yusri Yunus à la chaîne Metro TV. La police « travaille sur les identifications », a-t-il précisé.

Cet appareil de la compagnie indonésienne Sriwijawa Air, qui effectuait un vol intérieur, a disparu des radars peu après son décollage de la capitale Jakarta, ce samedi. « Un appareil de Sriwijaya Air reliant Jakarta à Pontianak », sur l’île de Bornéo, « a perdu le contact » peu après 14h30 locales (8h40 à Paris), avait indiqué le porte-parole du ministère des Transports, Adita Irawati.

Le ministère des Transports confirmait les informations du site Air Live indiquant que 62 personnes se trouvaient à bord du Boeing, 50 passagers, dont 10 enfants, et 12 membres d’équipage, dont les 2 pilotes.

De nombreux bateaux des secours, de l’armée, ainsi que des hélicoptères et des plongeurs ont été déployés dimanche matin après que le site de l’accident a été déterminé dans la nuit, près d’îles touristiques, juste au large de Jakarta.

« J’ai quatre membres de ma famille dans l’avion - ma femme et mes trois enfants », a raconté en larmes Yaman Zai qui les attendait à l’aéroport de Pontianak.

3000 mètres d’altitude perdus en quelques secondes

Le site Flight Radar explique côté que le Boeing a perdu plus de 10 000 pieds (soit 3000 mètres) d’altitude en moins de soixante secondes, environ quatre minutes après son décollage de Jakarta. Il est ainsi passé de 3350 mètres à une latitude d’environ 80 mètres.

Le vol, parti de l’aéroport international de Jakarta Soekarno-Hata, prend normalement 90 minutes pour arriver à Pontianak, mais il a disparu des radars quelques minutes après le décollage alors qu’il survolait la mer de Java.

D’après le site spécialisé Aviation Herald, des habitants d’îles voisines et qui se trouvaient à bord de deux bateaux avaient entendu une double explosion. Plus tard ils ont trouvé des débris qui pourraient être ceux de l’appareil.

Le secteur du transport aérien en Indonésie régulièrement frappé
Le site Flight Report indique que l’appareil aurait 26 ans. Il aurait rejoint la compagnie low-cost indonésienne en 2012, après une carrière aux Etats-Unis.

En 2018, au mois d’octobre, 189 personnes sont mortes dans le crash d’un Boeing 737 MAX qui s’est abîmé dans la mer de Java 12 minutes après le décollage.

Cet accident et un autre impliquant le même modèle en Ethiopie ont été attribués à des défauts techniques et le constructeur aéronautique américain a écopé cette semaine d’une amende de 2,5 milliards de dollars (environ 2,17 milliards d’euros) pour avoir induit les autorités en erreur lors du processus d’approbation de l’appareil.

Le secteur du transport aérien en Indonésie a régulièrement connu des tragédies ces dernières années et plusieurs compagnies aériennes de ce pays ont été interdites en Europe et aux Etats-Unis dans le passé.