PROCES DES ATTENTATS DU 13 NOVEMBRE 2015 I UNE PREMIÈRE JOURNÉE QUI CONFIRME LES CRAINTES DES VICTIMES

Marie-Claude DESJEUX, Présidente de la FENVAC, revient sur l’ouverture de ce procès marquée par :
- La prise de parole de S.Abdeslam ;
- Le malaise de l’un des quatorze accusés ;
- L’énumération par les avocats des centaines de victimes, parties civiles, qu’ils représentent.

https://rmc.bfmtv.com/mediaplayer/video/marie-claude-desjeux-les-premiers-mots-de-salah-adbeslam-ont-ete-tres-durs-pour-les-victimes-1366087.html?fbclid=IwAR1dKXnj2DdS1ZQryGquypxR1OXJRhhXi8AIMltffgHB1A3sbIhDyYkIySA

Nous tenons à souligner la qualité de l’organisation autour de ce procès sans précédent, fruit d’un travail partenarial entre les magistrats, les avocats, les associations et les parties civiles. Un cadre qui se veut protecteur pour anticiper tout aléa et favoriser la sérénité avant, pendant et après les débats.

Nous soutenir

C’est grâce à votre soutien que nous pouvons vous accompagner dans l’ensemble de vos démarches, faire évoluer la prise en charge des victimes par une mobilisation collective, et poursuivre nos actions de défense des droits des victimes de catastrophes et d’attentats.

Soutenir la FENVAC