ASSOCIATION FENVAC - 6 rue du Colonel Moll - 75017 PARIS - Tél. 01 40 04 96 87 - Mail : federation@fenvac.org
Sélectionnez la langue :
Fédération nationale des Victimes d'Attentats et d'Accidents ColLectifs
Soutien et défense de victimes
par des victimes depuis 1994.

Revue de presse

Strasbourg : un incendie fait cinq morts et sept blessés, selon les pompiers

27/02/2020

Des pompiers interviennent sur les lieux d’un incendie à Strasbourg (Bas-Rhin), le 27 février 2020. (PATRICK HERTZOG / AFP)

Le feu s’est déclaré dans un immeuble de sept étages de la rue de Barr, proche de la gare.

Un incendie survenu dans la nuit du mercredi 26 février au jeudi 27 février dans un immeuble de Strasbourg (Bas-Rhin) a fait cinq morts et sept blessés, ont annoncé les pompiers dans un communiqué. Les personnes blessées se trouvent en situation "d’urgence relative" et sont hospitalisées, selon cette même source.

D’après les Dernières Nouvelles d’Alsace, citant un communiqué du service départemental d’incendie et de secours (SDIS), l’incendie s’est déclaré dans un immeuble de sept étages de la rue de Barr, proche de la gare. Les pompiers "ont dû faire face à de nombreux sauvetages et mises en sécurité en raison de l’épaisse fumée qui avait envahi les communs".

Selon France Bleu, 23 personnes au total ont été évacuées saines et sauves de l’immeuble. Elles ont été accueillies dans un gymnase et neuf devront être relogées par la municipalité, ont ajouté les pompiers. La préfète du Bas-Rhin a activé la cellule d’urgence médico-psychologique, notamment pour aider les personnes évacuées de l’immeuble.

"Un problème de système électrique"
Selon Dominique Schuffenecker, le directeur de cabinet de la préfète du Bas-Rhin, les pompiers sont rapidement arrivés sur place. Au total, 46 pompiers, 23 engins, 9 personnels du Samu et plusieurs policiers nationaux et municipaux ont été mobilisés.

Deux personnes ont été placées en garde à vue "pour vérification". D’après les premiers élements de l’enquête, "a priori, ce serait un problème de système électrique qui aurait déclenché l’incendie", a déclaré Dominique Schuffenecker sur France Bleu. "Le feu a pris très rapidement avec des dégagements de fumée très importants", a-t-il ajouté. D’après la préfète du Bas-Rhin Josiane Chevalier, interrogée jeudi sur franceinfo, "c’est vraiment la cage d’escalier qui a été ravagée par les flammes". "D’après les pompiers, les appartements étaient dans un état tout à fait normal", précise-t-elle, laissant entendre que l’immeuble n’était pas insalubre. Sa structure "a tenu", ajoute la préfète.

Les cinq victimes sont trois hommes et deux femmes. Selon Dominique Schuffenecker, les victimes sont allées dans les couloirs de l’immeuble "par l’effet de la panique" et ont été intoxiquées par les fumées. Le directeur de cabinet rapporte que selon des pompiers, ces victimes auraient pu être sauvées si elles n’étaient pas sorties dans le couloir. Ce dernier rappelle qu’en cas d’incendie, il est recommandé d’attendre les secours chez soi.

Publié par Franceinfo avec AFP, le 27 février 2020.