MEMOIRE I IL Y A UN AN LE TERRORISME FAISAIT IRRUPTION DANS LA BASILIQUE DE NICE ET TROIS PERSONNES PERDAIENT LA VIE

Le 29 octobre 2020, deux fidèles et le sacristain de la Basilique de Nice perdaient injustement la vie après avoir été sauvagement attaqués par un assaillant dans l’édifice.

Nadine, Simone, mère de trois enfants, et Vincent, père de deux enfants se retrouvaient aux mains d’un terroriste islamiste armé d’un couteau aux alentours de 9 heures du matin.

Neutralisé quelques minutes après les faits par les tirs des policiers tandis qu’il criait « Allahu Akbar », le tueur sera hospitalisé et survivra malgré ses blessures.

Alors que la France était encore endeuillée par l’attentat perpétré contre le Professeur Samuel Paty seulement 13 jours auparavant, le parquet national antiterroriste était directement saisi pour assassinat et tentative d’assassinat en relation avec une entreprise terroriste et association de malfaiteurs terroriste criminelle.

Aujourd’hui, un an après les faits, à 17 heures, une cérémonie aura lieu dans la Basilique en hommage aux trois victimes de l’attentat. Le Père Franklin Parmentier, Curé et Recteur de la Basilique, Bernard Gonzalez, Préfet des Alpes-Maritimes et Christian Estrosi, Maire de Nice seront présents lors de la commémoration aux côtés des familles des victimes. Gérald Darmanin, Ministre de l’Intérieur, devrait également être sur place. Durant ce temps de recueillement, le jeune fils de l’une des victimes décédée lira une lettre en mémoire des disparus.

Un dévoilement de la « Colombe de la Paix » de Théo Tobiasse, puis un concert d’orgue et de chants lyriques précèderont la messe célébrée par Monseigneur André Marceau.

La FENVAC, représentée par sa déléguée territoriale, Anne-Marie Arnaud, assistera à cette cérémonie aux côtés des familles qui ont souhaité être présentes. Ces retrouvailles prendront un sens particulier en cette journée d’hommage alors que la Fédération accompagne certains proches dans leurs démarches consécutives à l’attentat qui a bouleversé leurs vies à jamais. Suivant de près l’évolution de la procédure pénale dans laquelle elle est constituée partie civile, la Fédération restera mobilisée pour contribuer à la manifestation de la vérité ; d’autant plus que l’auteur a pu être interpellé vivant, fait rare qui donne l’espoir de voir un jour se tenir un procès.

Sophia Seco, Directrice Générale, répondait au micro de France 3 Côte d’Azur ce jour pour rappeler notre rôle de soutien et d’accompagnement des victimes et des familles de victimes du terrorisme. Elle revenait également sur l’absence de reconnaissance du rôle pourtant essentiel des primo-intervenants, civils ou professionnels. Ces personnes par leur courage et leur dévouement ont pu dans de nombreux attentats sauver des vies et réconforter les survivants en étant auprès d’eux dans les premiers instants. La nécessité de leur attribuer un statut et des droits est au cœur des priorités d’actions de la Fenvac. Enfin, elle évoquait la place des associations de victimes dans le long parcours de reconstruction. Comme expliqué par la Présidente de la FENVAC, aujourd’hui entendue à la barre dans le cadre du procès des attentats du 13 novembre 2015 : « le lien humain est la clé de voûte du début de la prise en charge. Notre rôle : écouter autrement » grâce aux expériences personnelles de nos membres. C’est pourquoi, les associations de victimes doivent pouvoir continuer à intervenir au plus près des victimes directes et indirectes dans l’immédiateté d’un attentat et dans ses suites.

En cette triste date d’anniversaire, nous adressons nos pensées aux familles des victimes ainsi qu’aux rescapés de cette terrible attaque terroriste, endeuillant gravement la ville de Nice pour la seconde fois.

Nous n’oublions pas.

Nous soutenir

C’est grâce à votre soutien que nous pouvons vous accompagner dans l’ensemble de vos démarches, faire évoluer la prise en charge des victimes par une mobilisation collective, et poursuivre nos actions de défense des droits des victimes de catastrophes et d’attentats.

Soutenir la FENVAC