MEMOIRE l CRASH DU VOL AH5017 AIR ALGERIE : NOUS RENDONS HOMMAGE AUX VICTIMES POUR QUI LA JUSTICE DEVRAIT BIENTOT ETRE RENDUE

Il y a huit ans, le 24 juillet 2014, les 116 personnes à bord du vol AH 5017 d’Air Algérie perdaient la vie dans le crash de l’avion reliant Ouagadougou à Alger.

Quatorze nationalités étaient représentées parmi les victimes. Parmi celles-ci, la France est la nation la plus meurtrie en comptant 54 ressortissants décédés.

L’avion qui s’est écrasé dans le désert du Sahel était un McDonell Douglas MD-83, propriété de la compagnie espagnole, Swiftair, qui avait loué l’appareil avec son équipage à Air Algérie.

D’après les rapports d’expertise repris dans les réquisitions du Procureur de la République ainsi que dans l’ordonnance des juges d’instruction du pôle accidents collectifs du tribunal judiciaire de Paris, le drame aurait été causé par un décrochage de l’avion dû la non-activation par les pilotes du système de protection contre le givrage des sondes moteurs.

Si la procédure a abouti à un non-lieu dans le cadre de la procédure pénale ouverte en Espagne, cette décision des juges d’instruction français implique la tenue prochaine d’un procès en France. Les dirigeants de la compagnie Swiftair auront à comparaitre devant le tribunal correctionnel de Paris pour homicides involontaires.

Les familles des victimes ont l’espoir que ce procès permette d’obtenir les réponses tant attendues quant aux causes réelles de l’accident. Il s’agit pour elles de faire reconnaitre la responsabilité de la compagnie espagnole qui est accusée d’avoir commis des négligences, notamment dans la formation des pilotes.

Les familles des victimes sont aujourd’hui dans l’attente de la communication d’une date pour l’ouverture de ce procès qui ne devrait pas se tenir avant fin 2023. Pour rendre hommage à leurs proches disparus, huit ans après leur disparition, elles se réuniront dans une allée du Parc de Bercy renommée « allée des 116 victimes du vol AH 5017 du 24 juillet 2014 » par la Mairie de Paris. C’est donc en ce lieu que la commémoration sera organisée en leur mémoire.

La FENVAC, qui compte parmi ses membres l’association des familles de victimes de l’accident « AH5017 ensemble », reste mobilisée pour répondre aux besoins des familles des victimes et de leur association, notamment auprès de Suzanne AILLOT, présidente de l’association et administratrice de la FENVAC.

En cette triste date anniversaire, nos pensées vont aux familles des victimes. Nous leur adressons tout notre soutien et serons à leurs côtés dans leur quête de vérité et de justice.

Nous n’oublions pas.

Crédit photos : Page Facebook Association "AH5017 ensemble"

Nous soutenir

C’est grâce à votre soutien que nous pouvons vous accompagner dans l’ensemble de vos démarches, faire évoluer la prise en charge des victimes par une mobilisation collective, et poursuivre nos actions de défense des droits des victimes de catastrophes et d’attentats.

Soutenir la FENVAC