ASSOCIATION FENVAC - 81 Avenue de Villiers - 75017 PARIS - Tél. 01 40 04 96 87 - Mail : federation@fenvac.org
Sélectionnez la langue :
Fédération nationale des Victimes d'Attentats et d'Accidents ColLectifs
Soutien et défense de victimes
par des victimes depuis 1994.

Revue de presse

Attaques dans l’Aude : le procureur Molins détaille le déroulé

26/03/2018

JPEG - 199.3 ko

Trois jours après les attaques terroristes dans l’Aude, qui ont fait quatre morts et plusieurs blessés, l’enquête continue. La compagne de l’assaillant djihadiste Radouane Lakdim, placée en garde à vue, est également fichée pour radicalisation. Un hommage sera rendu à Arnaud Beltrame, le gendarme décédé, mercredi aux Invalides, en présence du Président. Le pape a salué son geste "héroïque" ce lundi matin.

Le procureur de la République de Paris a donné une conférence de presse

A cette occasion il a donné des précisions sur le déroulé des faits et sur l’enquête. Il a notamment indiqué que la compagne de Radouane Lakdim n’avait plus de contact téléphonique depuis le mois de janvier avec le terroriste mais les enquêteurs supposent qu’ils continuaient à communiquer via des applications sécurisées.

La compagne de Radouane Lakdim était "fichée S"

La jeune fille âgée de 18 ans faisait l’objet d’une fiche S pour radicalisation. Elle a affirmé qu’elle cautionnait les attentats en France, pays qu’elle qualifie de "mécréant". Elle aurait dit regretter que l’attaque de vendredi n’ait pas fait plus de morts. Selon le procureur de la République François Molins, elle a toutefois nié une quelconque implication dans les attentats.

Un hommage national sera rendu à Arnaud Beltrame mercredi

La cérémonie d’hommage au gendarme Arnaud Beltrame aura lieu mercredi aux Invalides, à 11 h 30, selon l’Élysée. La cérémonie se fera en présence d’Emmanuel Macron, de sa famille et des familles des victimes des attaques de Carcassonne et Trèbes. "Accompagné de son épouse, le président de la République prononcera un éloge funèbre", a indiqué la présidence.

Le pape salue le geste d’Arnaud Beltrame

Ce lundi matin, le souverain pontife a salué le courage du lieutenant-colonel Beltrame. Il a évoqué un "geste généreux et héroïque" dans un télégramme envoyé à à l’évêque de Carcassonne et de Narbonne, Mgr Alain Planet.
19 h 10 : le procureur de la République de Paris François Molins s’est exprimé lors d’une conférence de presse depuis Trèbes. Il a d’abord rendu hommage à Arnaud Beltrame, avant d’apporter des précisions sur l’enquête.

François Molins a confirmé plusieurs éléments déjà connu sur le déroulé des faits, notamment le fait que le lieutenant-colonel Beltrame s’était substitué à une otage utilisée par le terroriste comme bouclier humain.

Le militaire a été blessé par balle à la jambe et au bras. Il a également été victime d’une attaque au visage et à la trachée à l’arme blanche lorsqu’il était aux mains de Radouane Lakdim. Cette dernière blessure s’est avérée fatale.

Concernant Lakdim, il a indiqué qu’il avait obtenu la nationalité française depuis déjà plusieurs années.

Le procureur a ensuite précisé que les enquêteurs avaient retrouvé au domicile de Radouane Lakdim des notes faisant penser au testament d’une personne prête à mourir pour Daech.

Divers supports numériques dont l’analyse est toujours en cours ont également été saisis. Son suivi par le renseignement était "toujours en cours" au mois de mars.

François Molins a également évoqué la petite amie du tueur, placée en garde à vue. Il a indiqué qu’elle niait pour l’instant toute implication dans l’attentat. Sa compagne de 18 ans s’est convertie à l’âge de 16 ans et présente tous les signes de radicalisation. Elle a crié "Allah Akbar" lors de son interpellation vendredi soir.

Elle n’avait plus de contact téléphonique depuis le mois de janvier avec le terroriste mais les enquêteurs supposent qu’ils continuaient à communiquer via des applications sécurisées.

Le matin de l’attentat, elle avait posté sur les réseaux sociaux une sourate dans laquelle il était écrit que les mécréants étaient promis à l’enfer.

17 h 40 : dans un entretien accordé à l’hebdomadaire catholique La Vie, Marielle, la femme d’Arnaud Beltrame est revenue sur le geste héroïque de son mari. "C’est le geste d’un gendarme et le geste d’un chrétien. On ne peut pas séparer l’un de l’autre", déclare-t-elle notamment. Pour elle, "Arnaud était profondément attaché à ce qu’il appelait la "famille de la gendarmerie". Il ne comptait pas ses heures, ni son engagement. Il savait fédérer ses hommes, leur insuffler son élan, les amener à donner le meilleur d’eux-mêmes. Il était animé de très hautes valeurs morales, des valeurs de service, de générosité, de don de soi, d’abnégation. Il avait une force de volonté hors du commun, toujours capable de se relever après les épreuves."

15 h 42 : sur Radio Classique, la mère d’Imad Ibn Ziaten, l’une des victimes de Mohamed Merah à Toulouse, a raconté avoir déjà rencontré Radouane Lakdim. Il lui aurait lancé dans une rue de Carcassonne il y a quelques années : « Vous n’êtes pas une bonne musulmane ».

Latifa Ibn Ziaten avait fait part de son émotion, samedi, sur Twitter

15 h 19 : le procureur de Paris François Molins tiendra une conférence de presse à 19 heures

14 h 45 : dans un télégramme envoyé ce lundi à l’évêque de Carcassonne et de Narbonne, Mgr Alain Planet, le pape François a fait part de sa "tristesse" et exprimé sa "sympathie" aux blessés et à leurs familles. "Je salue particulièrement le geste généreux et héroïque du lieutenant-colonel Arnaud Beltrame qui a donné sa vie en voulant protéger des personnes."

14 h 30 : selon des informations de LCI, voici ce qui a été trouvé au domicile de Radouane Lakdim : un bloc-notes avec des notes manuscrites qui font office à la fois de testament et de lettre d’allégeance à Daech, 13 téléphones portables, 2 tablettes, 2 ordinateurs portables, un carton vide de cartouches de fusil de chasse, un sabre et trois longs couteaux.

14 h 25 : il y a 19 745 personnes inscrites au Fichier des signalements pour la prévention de la radicalisation à caractère terroriste (FSPRT), selon un décompte du 20 février.

Créé en 2015, ce fichier vise à comptabiliser tous les islamistes radicaux présents en France et susceptibles de constituer une menace, afin d’assigner un service à leur suivi et d’éviter « les trous dans la raquette ».

Les propos glaçants de la compagne de Radouane Lakdim

La compagne de Radouane Lakdim, 18 ans, « fichée S » pour radicalisation, a affirmé qu’elle cautionnait les attentats en France, pays qu’elle qualifie de "mécréant", et qu’elle considère normal que Daech venge ses "frères" tués par l’armée française en Syrie ou en Irak, rapporte LCI ce lundi. Toujours d’après les informations de LCI, elle a dit regretter qu’il n’y ait pas eu plus de morts lors des attaques de vendredi.

13 h 48 : la cérémonie d’hommage au gendarme Arnaud Beltrame aura lieu mercredi aux Invalides, à 11 h 30, selon l’Élysée. La cérémonie se fera en présence d’Emmanuel Macron, de sa famille et des familles des victimes des attaques de Carcassonne et Trèbes.

« Accompagné de son épouse, le président de la République prononcera un éloge funèbre », a indiqué la présidence.

Source : DNA
Auteur : La Rédaction
Date : 26/03/2018