PROCÈS DE LA CATASTROPHE DE BRÉTIGNY : "CE QUE JE RESSENS, C’EST QUE LE TRAIN N’EST PLUS SUR LES RAILS"

Ce sont des récits d’une vie qui bascule, en quelques secondes. Les parties civiles qui sont venues témoigner, ce mardi matin, au procès de la catastrophe de Brétigny-sur-Orge, démarrent souvent par le même souvenir : celui d’une vie bien réglée, ponctuée d’allers-retours réguliers à Paris pour le travail, de trains souvent en retard. De la satisfaction, aussi, ce jour-là, pour beaucoup, d’avoir réussi à prendre l’Intercité de 16h53 pour rentrer retrouver ses proches, en ce vendredi soir : "J’ai écrit à mon…

PROCÈS DE LA CATASTROPHE DE BRÉTIGNY : LA PAROLE ENFIN DONNÉE AUX VICTIMES DE L’ACCIDENT DE TRAIN

Il aura fallu attendre la sixième semaine du procès pour qu’elles puissent prendre la parole. Une quarantaine de rescapés, blessés, proches des sept victimes décédées ou représentants de syndicats ferroviaires vont témoigner devant le tribunal d’Evry au procès de la catastrophe ferroviaire de Brétigny-sur-Orge. Les faits remonte au 12 juillet 2013, mais les scènes d’horreur qu’elles ont vécues ont toujours aujourd’hui des conséquences prégnantes sur leur vie. En tout, 435 victimes ont été identifiées et…

PROCÈS DU BALCON EFFONDRÉ À ANGERS : L’ARCHITECTE FRÉDÉRIC ROLLAND RELAXÉ, TROIS PRÉVENUS CONDAMNÉS

La présidente du tribunal correctionnel d’Angers Catherine Ménardais a rendu ses décisions concernant les mis en cause dans l’affaire du balcon effondré à Angers qui avait coûté la vie à quatre jeunes et fait 14 blessé(e)s le 15 octobre 2016, rue Maillé. Voici les décisions du tribunal, prévenu par prévenu : L’architecte Frédéric Rolland : Relaxé Le gérant de l’entreprise Bonnel, Patrick Bonnel : 3 ans de prison avec sursis, 23 000 € d’amende délictuelle, 1 500 € d’amende contraventionnelle Le conducteur de…

PROCÈS DE L’ACCIDENT FERROVIAIRE DE BRÉTIGNY-SUR-ORGE : LES TÉMOIGNAGES BOULEVERSANTS DES VICTIMES

Sur près de 200 victimes, une quarantaine a voulu témoigner dans le cadre du procès de la catastrophe ferroviaire de Brétigny-sur-Orge (Essonne). Pour certains, même neuf ans après le drame, chaque détail, chaque seconde, sont restés gravés dans leurs mémoires. Le 12 juillet 2013, leur vie a en effet basculé. "On voit des choses qui ne sont pas belles à voir, et qu’on ne souhaite à personne de voir : des blessés, des morts. Et ça ne s’arrête pas à ce moment-là, ça ne s’arrête pas au moment où vous rentrez…

PROCÈS DE BRÉTIGNY-SUR-ORGE : QUE LES VRAIES QUESTIONS SOIENT ENFIN ABORDÉES

« C’est un miracle qu’il n’y ait pas d’autres accidents comme celui de Brétigny en France. » Cette phrase, nous l’avons trop entendue depuis le déraillement du train Intercités Paris-Limoges n°3657, le 12 juillet 2013. Cette catastrophe ferroviaire qui a coûté la vie à sept personnes, fait plusieurs centaines de blessés et dont le procès se tient depuis un mois, sans faire grand bruit. On l’a entendue en mars dans la bouche des rapporteurs de la commission des finances au Sénat, Hervé Maurey et Stéphane…

AU PROCÈS DU 13-NOVEMBRE, LA PLAIDOIRIE D’UN AVOCAT DE PARTIES CIVILES MARQUE L’AUDIENCE

L’avocat s’avance avec un mélange d’excitation et de trac vers la barre des témoins où, enfin, est arrivé le court moment qui lui est accordé. Il pose ses feuillets, installe dans le prétoire sa voix qu’il sait si caractéristique et, cette fois, peut commencer à plaider. Au moment de démarrer, lui et sa robe noire regardent droit devant, s’adressant, comme le veut la formule rituelle, à « Mesdames et messieurs de la cour » mais il n’hésitera plus, dans quelques minutes, à se tourner résolument vers le box…

PROCÈS DU 13-NOVEMBRE. LE PRÉSIDENT ANNONCE LA DIFFUSION DE CERTAINES IMAGES DU BATACLAN

Accusés silencieux. Après Mohamed Abrini mardi et Salah Abdeslam hier, plusieurs accusés sont entendus aujourd’hui par la cour : Mohammed Amri, qui a loué une des voitures des commandos, Osama Krayem et Sofien Ayari, soupçonnés d’avoir été missionnés pour commettre un attentat à l’aéroport de Schipol, et Mohamed Bakkali, qui aurait apporté un soutien logistique à la cellule terroriste. Si Mohammed Amri a tenté, avec peine, de fouiller dans sa mémoire, les trois autres accusés ont choisi d’exercer leur…

PROCÈS BRÉTIGNY : GUILLAUME PÉPY, ÉMU AUX LARMES, EXPLIQUE LA CATASTROPHE PAR UN POSSIBLE DÉFAUT DE L’ACIER

M. Pepy a argumenté que l’accident - "unique" dans l’histoire ferroviaire - pouvait s’expliquer par un problème de "caractère métallurgique" et un possible défaut de l’acier, lors d’une audition de plus de trois heures où il est apparu parfois ému aux larmes. Cette thèse a déjà été écartée par les magistrats instructeurs au cours des sept ans d’enquête, mais sera de nouveau défendue par la SNCF au cours du procès prévu jusqu’au 17 juin. "Je ne crois pas qu’un contexte du vieillissement du réseau ou d’une…

PROCÈS BRÉTIGNY : LA SCÈNE RESSEMBLAIT À "UN BOMBARDEMENT", SELON UN TÉMOIN

« J’avais l’impression d’un bombardement à Brétigny » : interrogé jeudi par le tribunal sur les premières constatations après le déraillement, un ancien responsable local de la SNCF s’est souvenu d’une scène « impressionnante », semblable à un « bombardement ». Le vendredi 12 juillet 2013, le désassemblage et le retournement d’une éclisse en acier - sorte de grosse agrafe qui joint deux rails entre eux - faisaient dérailler un train Intercités, qui circulait à 137km/h pour une vitesse autorisée de 150km/h. Sept…

ATTENTATS DE TOULOUSE. DIX ANS APRÈS L’AFFAIRE MERAH, LA VILLE REND HOMMAGE À SES MORTS

En mars 2012, trois parachutistes, trois écoliers juifs et leur professeur perdaient la vie, lors d’une série d’attentats terroriste menés par Mohamed Merah à Toulouse (Occitanie). Dix ans après, citoyens, élus, militaires, représentants de la communauté juive se sont recueillis lors d’une cérémonie commémorative, ce samedi 19 mars 2022. Un « devoir de mémoire » « Ne pas oublier, surtout ne pas oublier cette barbarie, nous avons un devoir de mémoire », témoigne Anne-Marie Guyot, 58 ans, militante dans…

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 2960

Nous soutenir

C’est grâce à votre soutien que nous pouvons vous accompagner dans l’ensemble de vos démarches, faire évoluer la prise en charge des victimes par une mobilisation collective, et poursuivre nos actions de défense des droits des victimes de catastrophes et d’attentats.

Soutenir la FENVAC